FLORENCE VILLAIN

17 octobre 2017 Non Par Klagg TrenteSix
FLORENCE VILLAIN

  Née dans une famille où l’art est très présent avec un père sculpteur et un grand père musicien, j’ai reçu en héritage une sensibilité que j’ai d’abord mise au service des autres durant 25 ans en exercant mon métier de kinésithérapeute.

Après avoir pris soin de mes patients, j’ai eu besoin de prendre soin de moi et c’est naturellement que je me suis tournée vers l’art et retrouvé ainsi ce qui a bercé mon enfance.

Élève de Philippe COZZOLINO, maître verrier et meilleur ouvrier de France à l’atelier Pierre Soulage de Charenton, j’ai appris la technique de la taille du verre durant plusieurs années.

Travailler la dalle de verre c’est se confronter avec patience et humilité avec la matière. C’est une technique exigeante où les contraintes sont fortes mais gratifiante dès lors qu’on les respecte.

Ma passion pour la lumière, source de vie est à l’origine de ma rencontre avec le verre en qui j’ai vu le vecteur idéal.

En donnant vie à mes créations, la lumière du ciel les révèle chaque jour au gré du soleil et des saisons et c’est toujours avec beaucoup d’émotion que je les vois partir s’en aller vivre dans un jardin, dans un mur, près d’une fenêtre, pour l’éternité, leur vie d’ombre et de lumière.