DIANE LATRILLE

11 décembre 2018 Non Par Klagg TrenteSix

http://www.diane-latrille.com/

Diane Latrille est une dessinatrice et graveuse née à Langon en 1984. Elle obtient en 2008 un Master 2 d’Arts Plastiques à l’université Michel de Montaigne  Bordeaux III, où sont dispensés des cours degravure et d’impression. En parallèle de ses études à la faculté, elle décide de suivre des cours de dessin d’observation et de perspective en fréquentant l’atelier de Guy Céry de 2003 à 2007.

La série des portraits expressifs:

  1. « La Nouvelle », techniques mixtessur fond préparé à l’acrylique et collage.
  2. « Des Fleurs pour Alice »,techniques mixtes sur fond préparé à l’acrylique et collage.
  3. « Bouh! », techniques mixtes surfond préparé à l’acrylique et collage.
  4. « Le cri de toi », techniques mixtes sur fond préparé à l’acrylique.

 Le dessin s’impose très rapidement comme un puissant moyen d’expression chez cette jeune Girondine qui voue une réelle fascination pour la Renaissance artistique. Ses recherches l’amènent à explorer les techniques de l’aquatinte et de l’eau forte, mais lapointe sèche demeure son outil de prédilection, tant pour la réalisation depetits formats que pour celle de grandes productions.


La série des Monde Impossible: 
« Monde Impossible VIII: La cité du Kled » (inspiré d’un texte de Lovecraft »la clef d’argent »), pointe sèche, encre noire sur papier blanc,format 70 x 100

Les gravures de Diane Latrille témoignent d’une réflexion permanente sur la notion de représentation,jouant avec le regard du spectateur qu’elles invitent au cœur de mondesimaginaires où se mêlent formes humaines, végétales et minérales au milieu dedécors oniriques. La trame, à la fois minutieuse et pleine de force, offre unjeu délicat d’ombres et de lumières, un velouté singulier qui contraste avec larudesse expressive de certaines formes.


La série »Les Mondes des Sens » avec: 
 « Mondes des Sens I: les indiscrets », pointe sèche, encre noire sur papier blanc,70 x 100cm.

Diane Latrille is an etcher and engraver born in Langon in 1984. In 2008, she obtained a Master’s degree in arts at the University of Bordeaux, where she had taken engraving and printing classes. Besides her studies, she decided to attend drawing and perspective lessons in Guy Céry’s artist studio from 2003 to 2007.

Drawing immediately came up as anessential means of expression for this young artist who revealed a realfascination with the artistic developments of the Renaissance. Although the burin remains her favourite tool, either for large productions or smaller ones, she is also very interested in the techniques of aquatinta and etching.

Diane Latrille’s engravings conjure up a reflection about the notion of representation, always playing with theonlookers’ perception. The latter is showed into the heart of imaginary worlds where human, vegetal and mineral shapes are intertwined in the middle of dreamlike sceneries.